Ostéopathie – Psychologie : Comment libérer ses émotions ? De l’EMDR aux Mouvements Corporels

Psychologie et Ostéopathie

La nouvelle technique intégrative pour libérer ses émotions :

Les Mouvements Ostéo-Corporels de Libération Émotionnelle
MOCLÉ
 

Vous voulez sortir du cercle infernal de la douleur et de la souffrance ?
Vous voudriez connaître une méthode efficace pour vous libérer de vos émotions ?

Alors, lisez bien ce qui suit !
Je vais vous montrer comment tout cela fonctionne et surtout, LE moyen de libérer ses émotions envahissantes.

Vous trouverez même vers la fin de l’article le schéma explicatif sur :

 

Comment la douleur s’installe dans le corps ?

  L’Ostéopathie et la Psychologie
Associées et Liées Ensemble !

Pensez-vous que cela soit possible ?

 

Aimeriez-vous aller voir un thérapeute qui puisse résoudre vos soucis de mal de dos et qui, en plus, vous permette de vous sentir mieux dans votre tête ?

Est-ce une utopie ?

Eh bien … NON !

Voici enfin une approche qui intègre pleinement la pratique de l’ostéopathie dans une thérapie ou un accompagnement psychothérapeutique.
Une nouvelle technique qui propose d’utiliser notre corps comme outil thérapeutique pour se libérer de nos émotions perturbantes.

 

C’est une façon inédite et pourtant naturelle d’agir en thérapie.

Elle permet à nos angoisses de sortir naturellement et de s’évacuer de notre corps et de notre mental.

Tout se passe comme si l’on allait utiliser les voies de sorties naturelles du corps  pour se libérer des déchets psychiques ou émotionnels ou encore des pensées envahissantes.

Jusqu’à aujourd’hui, les deux pratiques étaient complètement scindées et personne n’apercevait la possibilité que ces deux approches puissent s’unir en une seule technique.

 

Les opposés complémentaires !

 

Cela fait maintenant plus de 20 ans que j’utilise cette méthode et elle continue toujours d’être aussi exceptionnellement indispensable dans ma pratique de libération des émotions et dans le traitement des psychotraumatismes.

Je dois même vous dire que je me suis formé officiellement à l’EMDR (Eye Movement, Desensitization and Reprocessing) qui est considérée comme étant la technique la plus efficace dans le traitement  des PTSD (Post-Traumatic Stress Disorder) ou des Psychotraumatismes, comme on les appelle plus simplement.

Qu’est-ce que la technique EMDR en deux mots ? 

 

Le thérapeute déplace ses doigts devant les yeux du patient qui suit les mouvements de gauche à droite de façon assez rapide.

Et bien, de nombreuses fois, impossible d’avoir des résultats avec la technique EMDR, alors qu’avec les MOCLÉ, la situation traumatisante se libérait facilement.

Comment est-ce possible ?

Je vous rassure, il n’y a rien de magique et c’est même très simple à comprendre et d’une logique imparable !

Je pourrais même dire que c’est du simple bon sens !!

 

“La perfection est atteinte, non pas lorsqu’il n’y a plus rien à ajouter, mais lorsqu’il n’y a plus rien à retirer.”

Antoine de Saint-Exupéry

 

En quelques mots, c’est juste parce que :

Cette technique utilise le corps, de façon directe et sans artifice langagier ou de médiation quelconque.
Cet accès direct au corps, qui se fait par le biais de techniques ostéopathiques, va ainsi permettre de libérer les émotions figées et bloquées sans avoir besoin de passer par le mental et la compréhension intellectuelle.

Tout se passe en direct !

Accès direct par le corps,

Accès direct aux émotions !

 

 

Tout va pouvoir se libérer à partir de l’endroit où sont stockées les tensions dans le corps.

Des zones que la personne va très bien reconnaitre parce que justement ces zones du corps sont sensibles voir plutôt douloureuses.

Voulez-vous savoir comment fonctionne ce processus ?

Alors, suivez bien ce qui suit !

C’est une technique au carrefour de plusieurs approches !

 

Une technique en lien avec l’EMDR pour libérer ses émotions ?

Pour mieux vous expliquer, on pourrait comprendre cette technique comme la variante corporelle des mouvements oculaires que l’on pratique en EMDR.
Vous trouverez des informations officielles sur ce site ici.

 

On affirme que l’EMDR est une approche neurobiologique du fait de la stimulation bilatérale du cerveau par l’intermédiaire des mouvements oculaires ou des stimulations alternatives. Cette stimulation génère un effet dans le cerveau qui désensibilise les émotions liées à une situation particulière. On pourrait dire aussi que le circuit neurobiologique lié à l’émotion, en lien avec l’amygdale, détache les liens bloqués en relation avec ce qui nous perturbe. Une magnifique manière de libérer nos émotions perturbantes !

Cerveau et EMDR

Images avant et après un traitement EMDR. La photo de gauche est celle d’une femme atteinte d’un PTSD avant son traitement. La photo de droite est celle de la même patiente après 4 séances de 90 minutes d’EMDR.

Le rouge indique la suractivité de certaines zones cérébrales.

Photo du Dr. Daniel Amen

Vous pouvez aller voir cet article du centre de la dépression ici

Pas mal comme validation scientifique.

Rien de mieux qu’une image pour voir le résultat.

Car c’est réellement efficace !

 

Et nous avons aussi ce résultat avec la technique des MOCLÉ, mais en beaucoup plus rapide encore !

 

Et l’hypnose alors pour libérer ses émotions ?

 

On pourrait tout aussi penser à un nouveau type d’hypnose, car, ne nous voilons pas la face, le processus et la méthode sont précisément les mêmes !

Rappelez-vous comment on utilisait déjà au moyen-âge le pendule pour hypnotiser une personne !

Cela ne vous fait pas penser au doigt du thérapeute EMDR qui passe devant les yeux de la personne, comme l’oscillation continue du pendule ?

 

L'oscillation du pendule

 

Alors, finalement, nous avons trouvé le mode opératoire de l’hypnose !?

 

L’EMDR, mais pas que !

 

En effet, l’EMDR reste focalisée sur la notion de mouvements alternatifs (qu’on nomme Stimulation Bilatérale Alternée ou SBA) au niveau oculaire et/ou en tapping sur les genoux ou encore au niveau sonore.

Selon l’enseignement de Francine SHAPIRO (la psychologue américaine fondatrice de l’EMDR), tous les mouvements ne sont transmis que sur le mode alternatif.

Aucune autre possibilité n’est envisagée, voir elle est  réfutée.

Voici ce que j’ai reçu comme réponse lors de mon enseignement et bien sûr, j’avais posé la question !

Je cite : “Cela a été validé comme étant le plus efficace donc il faut faire juste comme ça”.

Hum ! Surtout qu’il n’y a pas d’études comparatives !
No comments !

 

Pour la petite histoire… un exemple de traumatisme

 

Alors, pour avoir testé la différence entre la technique EMDR (Désensibilisation et Retraitement par les Mouvements Oculaires) et celle des MOCLÉ (Mouvements Ostéo-Corporels de Libération Émotionnelle), vous allez voir la différence dans l’étude de cette situation.

 

Pour la petite histoire, c’est un patient qui venait la semaine d’avant de retrouver un de ses amis pendu avec un câble électrique dans un vieux débarras.

 

Bon, J’en suis désolé, mais c’est vrai !

Du coup, vous pouvez imaginer qu’il était un “peu”… traumatisé par ce qu’il a vu et comme il me disait lui-même :

“C’est plus facile de voir la personne allongée sur son lit de mort que de la voir pendue”.

Donc, dans une situation comme celle-ci, mon seul objectif c’est que la personne ressorte de la séance apaisée et dans la mesure du possible que ces images traumatisantes ne soient plus présentes.

 

Voici donc ma séance “d’urgence psy” pour libérer les émotions avec  les deux variantes de techniques.

 

EN EMDR :

J’avais commencé par la pratique EMDR, et l’effet a permis d’apaiser la personne dans ses émotions. Cependant, très vite cela tournait en rond dans sa tête avec beaucoup de pensées récurrentes, comme si tous les souvenirs remontaient doucement à sa conscience et qu’il les analysait un par un.

Mon objectif était qu’il puisse ressortir de la séance en étant complètement apaisé et soulagé. Mais cela n’aurait pas été possible en une séance et il aurait fallu arrêter la séance pour prendre  un autre rendez-vous.

En définitive, c’est ce qu’aurait fait un thérapeute en EMDR et cela aurait été normal.

 Sauf à avoir une autre solution !

EN MOCLÉ :

La suite, avec la pratique des MOCLÉ, a changé la donne.

En appliquant la technique corporelle (MOCLÉ), il a pu beaucoup plus souffler et relâcher les tensions nerveuses de son corps en libérant ses émotions.

C’est comme si tout passait très vite dans sa tête et se traitait par voie de conséquence très rapidement et sans blocage mental.

 

C’est l’un des intérêts de la technique : éviter au maximum les interruptions du mental et permettre à la personne de rester dans son Processus de Retraitement Intérieur. 

 

Il se trouve que certaines situations trop marquantes ont tendance à enrayer le processus, comme un grain de sable dans un rouage bien huilé.

Vous voyez ce que cela donne !

Eh bien, c’est la même chose en nous.

 

LE PROCESSUS DE RETRAITEMENT INTÉRIEUR

On l’appelle le TAI (Traitement Adaptatif de l’Information) en EMDR.

En fait chaque école de pensée va l’appeler avec des noms différents, mais le processus reste le même.

En Focusing (Approche Rogérienne de E. GENDLIN) on l’appelle le Self Sens.

 

C’est comme un logiciel de réinitialisation des données fondamentales qui par son action annule tous les “virus” que sont les perturbations émotionnelles.

 

Le processus de la vie

 

Oui, c’est un processus naturel que nous avons tous en nous.

Cela fait partie de notre constitution intérieure et personne d’autre n’en a le pouvoir et le contrôle, à part nous.

C’est un des principes de notre fonctionnement humain.

Lors d’un traumatisme important, ce processus se bloque.

Et c’est justement là où l’on doit trouver des outils ou des méthodes qui vont permettre de retrouver le chemin d’accès à ce processus pour remettre en marche la machine.

Et il se trouve que la voie d’accès du langage est une possibilité, mais nous ne sommes pas constitués que de mots, mais aussi de maux bien présents dans notre corps.

Voilà pourquoi il fallait un outil qui intègre pleinement notre corps pour avoir accès à sa mémoire.

La mémoire de notre corps inscrite dans chacune de nos cellules : notre “mémoire cellulaire”.

 

Pour revenir sur l’histoire de ce patient, il a pu sortir de la séance en étant apaisé et libéré de ces images qui le torturaient, comme si, à l’intérieur de lui, il était passé à autre chose.

Et c’est, effectivement ce qui se passe et qui devrait se passer en thérapie !

 

Une technique holistique et chamanique pour se libérer de nos émotions négatives

Technique holistique et chamanique

Savez-vous que les chamans connaissent cette technique et l’utilisent toujours lorsqu’ils font une séance de soin thérapeutique ?

Comment font-ils ?

Allez, un petit rappel dans vos souvenirs…

Votre premier film avec des Indiens et des cowboys. Oui, vous savez lorsque l’on nous montre des cérémonies amérindiennes autour d’un feu avec des danses au rythme du…….

 

tambour chamanique

 

Et oui, du TAMBOUR !

 

 

Et, le chaman s’en sert dans toutes ses séances thérapeutiques pour invoquer les esprits ou plutôt les “faire partir”.

Les faire partir et les faire disparaitre avec le même résultat que le praticien EMDR ou MOCLÉ fait disparaitre des pensées et des émotions qui envahissent la personne!

LE RÉSULTAT EST LE MÊME !

Cela m’a toujours laissé rêveur comme constat ! Lorsque l’on parle de l’EMDR, on dit que c’est une approche nouvelle et révolutionnaire.

Je crois que cela mérite une petite leçon d’histoire !

On a retrouvé une vidéo, un petit film muet tourné en noir et blanc pendant la guerre de 14-18 ou l’on voit un médecin faire tourner un disque avec plein de couleurs devant des soldats traumatisés.

Mince alors !

Mais c’est une nouvelle variante d’EMDR ! 

Incroyable ! Ah, oui, mais non c’était avant l’invention de l’EMDR.

Vous savez, on n’avait pas donné de nom ou une étiquette pour dire que c’est ça et pas autre chose !
Ou alors, dès que l’on pose quelque chose de nouveau dans un champ de compétence particulier, finalement on ne regarde pas si cela existe ailleurs.

Cela ne porte pas le même nom.

Donc, cela n’est pas la même chose, n’est-ce pas ?

Ceci est d’une logique imparable dans une vision de spécialisation et de segmentation du savoir.

Voici le principe de la validation scientifique sur lequel nous construisons notre savoir occidental.

 

 

La Médecine Chinoise Traditionnelle (MCT)

 

Une technique qui vient d’Orient ?

Médecine Traditionnelle chinoise

Quel ne fut pas mon étonnement il y a quelques années lorsque je suis “tombé” (façon de parler ! Quoi que ! Winking smile) sur une vieille “Encyclopédie Médico-chirurgicale” (Jean STER, 1969).

Il y avait une référence bien étrange !

On a retrouvé dans un très vieux texte chinois, l’un des premiers textes de médecine chinoise, le “Kong-Fou”, que l’on fait remonter à 2700 ans av. J.-C., les premières références aux massages et aux exercices corporels, dont ceux sur le thorax.

De plus, Estradère (1963) dans son ouvrage “Histoire du massage” rapportait qu’en Médecine chinoise on assouplissait le thorax en le tapotant avec le poing et parfois même avec des sacs de pierres.

Hum ! Ça doit être efficace !

Voici les origines de la naissance de la kinésithérapie ?

Finalement c’est vieux…comme le corps humain !

 

On retrouve de nombreuses sources dans l’histoire de l’humanité au travers de nombreuses cultures et savoirs.

C’est pour cette raison qu’il est temps d’ouvrir le champ de la psychologie.

C’est une science nouvelle et beaucoup de psychothérapeutes continuent à utiliser seulement le langage, alors qu’il ne représente que 20% d’une communication entre deux êtres humains !

Cela laisse songeur !

 

Le lien avec l’ostéopathie : comment fonctionne la technique de libération des émotions ?

 

Ma découverte de cette technique s’est faite à la suite de ma formation en ostéopathie et de l’accompagnement de patients qui avaient des difficultés à respirer suite à des angoisses avec un diaphragme bloqué.

 

En effet, un débordement émotionnel a inévitablement des répercussions sur notre diaphragme et notre capacité respiratoire.

Pour plus de renseignements, vous trouverez dans cet article, “Comment sortir de la dépression en quelques secondes”, une version en auto-traitement que vous pourrez tester sur vous.

Alors, n’hésitez pas ! Allez tester la technique. Je l’ai décrite en détails dans l’article mentionné plus haut et je l’ai expliqué dans celui-ci.

Cette version dont je parle ici est celle que les thérapeutes utilisent dans un accompagnement.

 

Le corps comme outil thérapeutique !

 

En agissant directement sur la cage thoracique, avec la technique ostéopathique du “recoil sternal” on libère la structure du corps et la respiration.

Je vous mets un lien pour vous montrer ce qu’est en soi la technique ostéopathique.

Rien ne vaut une démonstration en vidéo !

 

Alors, est-ce juste mécanique ?

Certains vous diront que oui, mais alors si tout est mécanique comment se fait-il que des lésions structurelles dans le corps ne tiennent pas malgré la manipulation ?

Lorsque l’on remet la machine en route dans tous ses bons rouages, tout devrait fonctionner !

Mais, dans notre corps lorsqu’une semaine après l’intervention de l’ostéo ou du kiné, vous avez votre corps qui repart en vrille, comment c’est possible ?

 

Pourquoi remettre le corps dans sa structure normale ne suffit pas pour que tout rentre dans l’ordre définitivement ?

Ostéopathie et psychologie

 

 

 

Eh bien ! En réalité, la raison n’est pas mécanique !

 

Et je vais vous le montrer.

En libérant la structure du corps, très souvent on remarque que des émotions sortent et viennent envahir la personne alors que l’objectif était juste de traiter la structure du corps (constat de tout Kiné et Ostéo !).

Et vous avez là, précisément, la réponse !

Tout se passe à un autre niveau !

 

Ce qui sort en s’exprimant par le corps ce sont précisément les émotions bloquées, ressenties principalement au niveau du diaphragme.
Et c’est comme si on ouvrait une porte du corps pour permettre aux émotions de sortir, de s’exprimer et de se libérer.

 

Alors, à ce moment-là, c’est le psy qui prend le relais de l’ostéo !

Belle illustration de complémentarité, non ?

Pourquoi cela se passe comme ça ?

 

Le processus d’ancrage dans le corps : le cycle de la douleur

 

Toutes nos émotions ressenties si elles ne peuvent s’exprimer et sortir du corps, qu’est-ce qui se passe ?

En restant bloquées, elles maintiennent une telle pression intérieure qu’elles vont générer une tension nerveuse qui va ensuite se répercuter dans les tensions du corps en créant un blocage (contraction musculaire) et donc des douleurs. Libérer ses émotions devient alors une priorité pour notre bien être !

Et vous avez ici le cercle infernal de la douleur que beaucoup de thérapeutes ne considèrent pas assez, voir méconnaissent :

 

image

 

En effet, la douleur va encore plus exacerber les émotions qui…

Mais, vous connaissez la suite, maintenant !

Oui, le corps prend, emmagasine, mais pour un temps !

Lorsque la coupe est pleine…

Ça déborde !

Et ce qui sort avec la pression accumulée ce sont toutes nos émotions non digérées et bloquées en nous.

C’est comme si notre corps nous disait :

“STOP !

TROP C’EST TROP!

RÉAGIS, BOUGE-TOI ET POSITIONNE TOI !

ARRÊTE DE SUBIR,

ET DE TOUT GARDER SANS RIEN DIRE !”

 

L’objectif de notre corps est de nous faire évacuer le trop-plein d’émotions !

Combien de fois, au pied du mur, on réagit enfin et on sort ce qui nous rongeait de l’intérieur ?

Mais si on avait réussi à sortir les choses sans les entasser en nous, les choses se seraient passées autrement !

 

Le langage du corps et nos émotions

 

Le déclic qui va tout changer !

C’était il y a très longtemps, au début de ma pratique.

Lors d’une séance, ma partenaire de thérapie (une amie québécoise que je salue au passage Winking smile) avait ses mains posées sur ses jambes, les paumes tournées vers le sol et je ne sais pas ce qui m’a pris à ce moment précis, j’ai pris ses mains et je les ai retournées, paumes vers le ciel.

Et là, il s’est passé une chose incroyable :

Elle a éclaté en sanglots !

 

Voilà, c’est à ce moment que j’ai réalisé l’impact d’une action effectuée directement avec le corps.
En utilisant ses mains et en les retournant, cela a provoqué un séisme émotionnel qui la seconde d’avant était encore bloqué dans son corps, à l’intérieur d’elle. De façon naturelle, notre corps a des clefs pour libérer nos émotions bloquées.

 

Les portes du langage sont aussi dans le corps et on peut les utiliser pour avoir un accès direct aux émotions et les libérer.

 

Un geste fait au bon moment peut transformer entièrement la réalité de ce que l’on vit !

Ceci est devenu la base de ma pratique thérapeutique qui ne m’a jamais quitté depuis ce jour.

C’est cette technique de libération des émotiosn que j’enseigne aux élèves de ma formation et que je vous présente dans cet article.

 

La Technique de libération des émotions : un art de l’Écoute Sensitive au service de la thérapie

 

La technique en elle-même est simple dans son utilisation et pourtant elle demande une qualité essentielle qui est malheureusement peu étudiée et peu reconnue :

 

La lumière de l'intuition

 

C’est

l’INTUITION !

 

 

Nous avons besoin de développer cette capacité d’écoute et de lecture intuitive à travers notre propre corps.

Voilà peut-être la raison qui explique que cette approche n’a pas été développé plus tôt.

Il faut un intérêt à la démarche psychologique et en même temps avoir une sensibilité à l’approche corporelle.

Deux orientations du champ de la connaissance qui sont mises à côté l’une de l’autre et étudiées de façon séparée et spécifique.

Mais pour concevoir que ces deux orientations puissent se rejoindre, faut-il encore y croire !

 

“Ils ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’ont fait”
Marc TWAIN

 

Étrange, alors que nous sommes constitués des deux :

Un corps biologique rempli d’émotions !

Et les deux ne sont pas intégrés dans un savoir cohérent. Pourtant notre corps l’est lui, et personne ne me contredira là-dessus !

 

En conclusion

 

Il nous reste du chemin à faire pour combler ce vide.

Et, c’est pour cela que j’écris cet article :

 

  • Pour montrer que c’est possible et que l’on peut inclure ces deux approches en une technique qui fonctionne et apporte les avantages des deux mondes, celui du corps et de la psyché.
  • Pour pouvoir ensuite l’intégrer de façon encore plus inclusive dans une vision spirituelle de la vie.

 

Ce n’est pas une obligation d’y inclure la notion de spiritualité, mais à partir du moment où la personne que l’on rencontre en séance y est sensible, on peut estimer qu’il est du devoir du thérapeute d’être à l’écoute et de pouvoir répondre sur cette dimension autant que dans celui du corps ou du psychique.

Dans tous les cas, ceci fait partie de mon éthique de thérapeute.

Maintenant, j’ai vraiment  besoin de vous !

Que pensez-vous des Mouvements Ostéo-Corporels de Libération Émotionnelle (MOCLÉ) intégrés à la psychologie pour un travail sur soi ?

Laissez-moi vos commentaires juste en dessous.

Merci à vous.

Amicalement,

Patrice

 

Partager l'article :

16 réponses

  1. Georgescu dit :

    Ce livre il faut bien le lire – étudier, car il est magnifique. J’ai navigué dans l’univers humain. Toutes les douleurs ont derrière une souffrance psychique, une accumulation des énergies négatives. Les anciens se prenaient la tête entre leurs mains pour chasser les émotions négatives, quand on a peur on met le poignet au niveau de l’estomac, et l’on en a des centaines des exemples, donc ce livre est le miroir d’un nombre de connaissances oubliées…
    Merci Patrice pour ce trésor…

    • Patrice HUET dit :

      Merci beaucoup, Irina pour ton témoignage sur cet article.
      Je sais que tu vois au quotidien tout cela dans tes consultations médicales et je suis très heureux de voir un médecin ouvert à cette dimension humaine. Il en faut plus avec cette ouverture d’esprit, car les personnes ont besoin de prise en charge globale dans le soin.
      Mille mercis et bonne continuation à toi

  2. Guillaume dit :

    Salut, mon ami Patrice, ça fait du bien ! Je suis déjà convaincu, mais ça, tu le sais aussi.
    Ce dont tu parles j’ai effectivement pu le vérifier assez souvent, avec des personnes “ouvertes” au moins dans leur intention et dans leur démarche de se libérer, par contre les “douteux” qui pensent “contrôler” avec leur mental, pas gagné. Mais là aussi l’intention du praticien permet de savoir si la personne est “prête” et”ouverte”, c’est mon impression néanmoins. Qu’en penses-tu ?
    J’en profite pour te souhaiter une bonne fête des Pères, et faire un bisou à ta petite famille, @+, Guillaume H

    • Patrice HUET dit :

      Bonjour mon ami. Quel plaisir de te lire. Oui, je sais que tu connais bien cette problématique et j’espère que nous aurons bientôt l’occasion d’en parler. Mais pour te répondre : oui, l’intuition que développe le thérapeute lui permet de savoir si la personne est prête à entendre, comme on dit ” la voix de son Âme” ou pas ! et en ce sens, il sentira s’il pourra inviter la personne à avancer sur son chemin, celui de la Vie.
      Et au fait, merci et bonne fête à toi aussi 😉

      • Alexandre dit :

        Bonsoir Patrice. Merci pour tous les éléments apportés dans ton blog. Si je comprend bien l’EMDR, les MOCLE peuvent être utilisés lorsque l’on est confronté à un blocage “psycho-corporel”. Notre corps accumule au fil des années différentes expériences plus ou moi négatives. D’une manière générale, tout le monde va voir son thérapeute lorsqu’il se trouve en situation de crise. Ma question est la suivante. Si l’on souhaite avoir une démarche “Préventive”, trouver une forme d’équilibre, d’épanouissement corporel, émotionnel et psychique, qu’elle discipline sportive ou non conseillerais-tu ? Chaque individu est singulier, je l’entend bien, mais existe-t-il des pistes pour entrer dans une démarche prophylactique ? Bises un prof APA celtico-cantalou 😉

        • Patrice HUET dit :

          Merci Alexandre, pour ta question vraiment pertinente et importante. Peu de personnes la posent et pourtant c’est quelque chose que je propose souvent à mes patients lorsque la situation de stress et les émotions sont tellement envahissantes qu’ils débordent sans pouvoir les contrôler.
          Donc, la discipline sportive qui est la plus adaptée pour évacuer les émotions et libérer le diaphragme est, je te le donne en mille, le FOOTING !
          Rien de tel que cette activité, et si la personne ne peut pratiquer cette activité, choisir une autre activité de cardio. Ce qui est vraiment bien dans la course d’endurance c’est l’activité continue pour décharger le trop-plein de tension nerveuse et les mouvements corporels lors de cette pratique. En effet, les mouvements des bras poussent le diaphragme à se libérer et obligent la personne à souffler et à souffler encore. Petit à petit la tension baisse, comme si la personne avait pu réellement s’exprimer (par le souffle de l’expire). Et voilà, le tour est joué ! Sauf que le problème n’est pas réglé au fond, mais en attendant cela aise beaucoup. Je n’ai plus qu’à dire : bonne pratique ! 😉

  3. Nolhan dit :

    Très intéressant et très complet, je savais que les maux du corps étaient liés à des trauma ou émotions, mais d’utiliser le corps pour les libérer est une très bonne idée 🙂

    • Patrice HUET dit :

      Merci Nolhan,
      En effet, c’est comme si l’on refusait d’utiliser la feuille de papier sur lequel est écrit un message que l’on souhaite effacer. On se dit peut-être que l’encre finira par disparaitre toute seule, ou alors on va chercher une potion pour dissoudre cet encre 😉
      Le papier porte les traces de cet écriture alors si l’on ne détruit pas le papier entièrement, il restera toujours une empreinte ! C’est ce qui se passe pour le trauma. Il faut agir à l’endroit même ou est inscrit le message !

  4. Aurélie dit :

    Les “mots clés” et le MOCLÉ sont la clé pour libérer les “Maux clés”.
    Merci pour ces pistes de guérison…

    • Patrice HUET dit :

      Voilà, tout est dit juste en un jeu de “mots”!
      Merci Aurélie, d’avoir joué avec les “maux”, euh ! pardon, les “mots” 😉

      • Claire dit :

        Je relis ton article pour la 2e fois et j’y découvre encore des choses ! Cette approche est particulièrement intéressante, et je vais me pencher sur cette technique davantage en profondeur 😉

        • Patrice HUET dit :

          Merci beaucoup ! Peut-être aurons-nous l’occasion d’en parler de vive voix à Bruxelles ? Mais, il est vrai que la technique est particulièrement efficace et originale par son approche transversale entre la psychologie, l’ostéopathie et une vision plus ouverte vers le chamanisme par exemple. D’ailleurs, si tu le souhaites, j’ai publié une approche en auto-traitement ou j’ai décrit précisément la technique. C’est sur l’article : https://de-nouveaux-horizons-en-psychologie.com/comment-sortir-de-la-depression-en-quelques-secondes-plus-efficace-que-emdr-ou-eft/
          Je voulais aussi te remercier concernant l’approche de ton blog que j’aime beaucoup. Il faut dire que je suis un adepte et un fan du jeune intermittent. Je prévois d’ailleurs d’écrire un article sur l’impact du jeûne intermittent sur le psychisme et la gestion de nos émotions. En tant que psychologue, je trouve que notre rapport à la nourriture est essentiel et peut-être une clef à ne pas oublier dans un travail sur soi. Donc, il est vrai que je suis un fan de ta démarche et de ton approche, vraiment !! Alors, merci et à bientôt j’espère.

  5. Florence dit :

    Bonjour Patrice,
    Les rares fois où des émotions profondes sortent chez moi, il s’agit toujours d’un chagrin incommensurable et qui pourrait ne jamais s’arrêter. Dévastateur au premier plan et profondément régénérateur à un niveau plus profond. Cela se passe exceptionnellement, je dirais tout au plus 3 ou 4 fois dans ma vie (dans mes souvenirs conscients en tout cas). Je n’ai pas été accompagnée dans ces moments, impossible, trop de honte ou en tout cas je le bloque. Du coup je sais que c’est là, que ces vibrations sont justes mais je ne parviens pas à frayer ce chemin car quand les mots reviennent, tout se referme sur un « faux » self.
    C’est donc un peu l’impasse, comme le serpent qui se mord la queue…
    Mais je ne renonce pas, presque jamais en tout cas. Chaque jour reprendre l’intention, bien à toi

    • Patrice HUET dit :

      Merci beaucoup, Florence, pour ton beau témoignage touchant. Je te reconnais bien là ! Effectivement, je comprends fort bien l’impasse et en même temps l’espoir. D’ailleurs, face à ce qui nous appelle au fond de nous, nous n’avons pas, en définitive, d’alternative ! Nous savons que nous continuerons à avancer, jusqu’au jour où tout se dévoilera, ou la lumière sur notre chemin nous éclairera, et ce jour-là nous pourrons sourire. Je sais que tu entends ce que je dis et la vie , j’en suis persuadé, le confirmera. À très bientôt pour la suite des aventures 😉

  6. Approche originale et intéressante. Merci pour cet article très complet (parfois un peu technique pour un novice comme moi). Je ne pensais pas que c’était possible de mélnager les deux. belle découverte !

    • Patrice HUET dit :

      Merci beaucoup Olivier. Effectivement, moi non plus je ne savais pas que c’était possible avant de le faire 😉
      Cela fait partie des mystères ou des clins d’œil de la vie. À bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *