LA TECHNIQUE, PAS A PAS, POUR SE LIBÉRER D’UNE PHOBIE

 

Je vous présente la méthode pour se soigner d’une phobie que vous pourrez pratiquer par vous-même en suivant les étapes que je vous décris dans cet article.

A vous de tester !

Dites-moi, avez-vous quelque chose à perdre à essayer de traiter votre problème ? Avez-vous envie de pouvoir vous libérer de vos émotions perturbantes et envahissantes ?

Alors, allons-y de suite !

Pour bien comprendre et suivre la méthode de traitement de toute phobie, je vous recommande fortement de suivre les deux étapes précédentes que j’ai développées dans les deux articles qui suivent :

COMMENT SORTIR DE LA DÉPRESSION EN QUELQUES SECONDES

  • En premier, allez voir cet article ici pour la technique de base que vous devez maîtriser avant de pouvoir utiliser celle-ci (la méthode pour sortir de la dépression est décrite pas à pas).

SE DÉFAIRE D’UNE PHOBIE EN UNE SÉANCE, EST-CE POSSIBLE ?

  • Dans un deuxième temps, regarder cet article-, qui vous explique en détail les différents éléments dont vous aurez besoin pour réussir à vous libérer d’un problème ou d’une phobie.

Je tiens à vous dire que cette technique de libération est réellement efficace, puisque je l’utilise moi-même en thérapie.

Cependant, elle demande à être suivie avec des points importants à ne pas manquer sinon vous ne pourrez pas bénéficier de ses bienfaits.

Ceci est un avertissement et un point très important.

La technique de la réussite

Les conditions de votre réussite pour soigner votre phobie.

Si vous vous rendez compte que vous n’arrivez pas à obtenir des résultats, regardez si vous avez réussi à obtenir les différents points suivants :

 

Avez-vous identifié clairement votre problème ?

Voyez-vous clairement une image mentale de votre problème ?

Arrivez-vous à ressentir une ou des émotions lorsque vous voyez votre problème ?

Et enfin, ressentez-vous dans votre corps les résonances de votre problème et des émotions vécues ?

 

SI VOUS N’AVEZ PAS TOUS CES ÉLÉMENTS, VOUS NE POURREZ PAS OBTENIR DE RÉSULTAT.

 

Je suis vraiment catégorique, mais je tiens vraiment à ce que vous réussissiez à utiliser cette technique.

Sachez que ces différents éléments sont des archétypes ou des principes invariants dans toutes les approches de transformation personnelle.

 

Quelques soient les outils que vous utiliserez, si vous contactez ces différents points, vous pourrez avancer très rapidement.

Sans ces éléments, vous tournerez en rond, ne réussissant  pas à changer votre réalité de vie et donc vos problèmes.

 

Toute technique thérapeutique devrait utiliser et prendre en compte ces principes, et l’on trouve en partie l’une des raisons de l’efficacité ou non de certaines approches psychologiques.

Ecoutez ce que dit Emerson sur ce sujet, et je valide en tout point :

 

Il y a peut-être un million de méthodes et même un peu plus, mais quant aux principes, ils sont en nombre limité. L’homme qui maîtrise les principes pourra avec succès choisir ses propres méthodes. L’homme qui essaye des méthodes, ignorant les principes, est condamné à l’échec.

Ralph Waldo EMERSON

 

Voilà pourquoi, je vous propose des méthodes nouvelles.

 

Je peux les mettre en place justement lorsque j’en ai besoin. Tout se joue en fonction des réalités du vécu de chaque personne et au regard aussi de la situation.

Et je peux le faire, justement, parce que je tiens compte des principes, qui correspondent finalement aux lois de la vie, aux règles qui régissent notre évolution ainsi que notre développement personnel.

 

Lorsque l’on connait et maîtrise les principes de la vie, on peut construire de nouveaux outils mieux adaptés à notre sensibilité et aux personnes qui viennent nous voir, et cela dans le moment présent.

Ceci est LA CLEF qui fait d’un thérapeute, un bon thérapeute.

La clef de toute méthode thérapeutique

Mais, voilà malheureusement la clef qui n’est pas étudiée dans les écoles de psychothérapie et encore moins en psychanalyse.

Voilà, par conséquent, justement le sens et l’objectif de mes articles : celui de vous permettre d’éclairer ces principes et les Lois de la Psychologie Humaine.

 

Voilà aussi pourquoi je propose de vous emmener vers un chemin entre la psychologie et diverses autres approches.

Les lois sont universelles et en soi ne sont pas restrictives à la psychologie seule. Par conséquent, chaque orientation, école ou discipline peuvent, en respectant ces principes, se rejoindre et se nourrir mutuellement.

C’est la raison qui a fait que j’ai pu joindre  l’ostéopathie avec la psychologie et vous proposer cet outil que sont les Mouvements Corporels de Libération et de Retraitement (voir article précédent).

Abordons maintenant la pratique de la technique.

Le Procédé de la Technique pour vous libérez de toute phobie  :

Pour ceux qui ont lu mon premier article sur cette approche (celui-ci), vous allez retrouver les points suivants que voici :

    • le contact
    • le rythme
    • le son ou le souffle

Attention !

Pour mettre réellement en pratique cette  approche, allez voir et testez la méthode décrite dans mon premier article, sinon vous risquez d’avoir des difficultés à réussir à la mettre en œuvre.

 

Le matériel dont vous avez besoin…

cela reste toujours vos MAINS…

Par contre, ce qui va changer est la zone de contact sur le CORPS.

En effet, pour commencer cette technique, vous allez partir du diaphragme ou du plexus solaire, comme si vous alliez en fait agiter le “cocotier” des émotions.

Oui, bon d’accord, pour moi la comparaison est facile, je vis sous les tropiques, sur l’île de La Réunion. Winking smile

Bref, vous allez en fait en touchant le plexus solaire vous connecter avec la  partie du corps qui est directement impactée par nos émotions.

Ceci est PRIMORDIAL !

Pourquoi ?

Vous avez là un accès direct, une VOIE CENTRALE vers vos émotions et leur réservoir, ou plutôt pour être très précis la porte vers leur réservoir dans le corps, qui est :

    • au niveau des organes (ceux qui connaissent la Médecine Traditionnelle Chinoise sauront que c’est là l’une des fonctions des organes).
    • et au niveau des glandes (pour être encore plus précis, pour les puristes!)

Et je peux vous dire que vous allez pouvoir avoir accès aux émotions en court-circuitant notre “satané” MENTAL, analytique et critique (quel numéro celui-là).

Et court-circuiter son mental : si ça, ce n’est pas le TOP, dites-moi ce que c’est !

La méthode pour court-circuiter son mental

Et c’est bien pour cette raison que je continue à utiliser cette technique. Elle est d’une redoutable efficacité pour contourner les défenses du mental.

La personne est tellement occupée à faire attention à sa respiration qu’elle ne peut pas tout gérer et c’est bien cela notre objectif : empêcher le mental de prendre le contrôle.

Alors, allons-y !

 

DESCRIPTION DE LA MÉTHODE DE LIBÉRATION D’UNE PHOBIE

1ère étape : la technique corporelle

Vous mettez votre main (ou vos deux mains) sur votre diaphragme et sur votre estomac (juste en dessous) en créant un mouvement d’alternance entre les deux.

Vous allez créer une pression sur votre diaphragme et juste après, une pression sur votre ventre, juste en dessous.

La pression doit être très sèche et rapide, ce n’est pas une pression douce, mais vive et
franche, comme si vous poussiez quelque chose qui va être délogé de sa poche (dans l’estomac) pour remonter vers la sortie (la bouche). Oui cela peut donner la nausée et c’est normal et très bien, en réalité.

C’est le but du jeu en fait : faire ressortir les émotions qui sont restées bloquées à l’intérieur de notre corps.

Pour une autre variante, vous pouvez aussi laisser votre main posée sur votre ventre et faire des pressions plus ou moins rapides et fortes.

Ce point constitue la technique proprement dite, avec les gestes qui la composent. Maintenant, vous allez voir la façon d’assembler le geste avec l’émotion et la sensation.

Si vous avez besoin de plus d’explications, allez voir les articles précédents pour bien vous familiariser avec cette approche corporelle (voir les deux références en début d’article).

 

2ème étape : Recontacter mentalement votre phobie.

Prenez bien le temps de vous replonger dans la situation qui vous pose problème et que vous souhaitez modifier. Prenez le temps de vous représenter mentalement votre phobie avec une vison très claire de l’objet problématique.

 

3ème étape : Contacter l’émotion liée à votre phobie

Ensuite, en restant connecté avec la représentation ou l’image de ce que vous voulez changer, rajoutez-y les émotions et/ou les sensations associées (faites du mieux que vous pouvez pour bien ressentir ce que vous avez vécu).

4ème étape : Commencer le traitement de votre problème.

En même temps que vous gardez, je le répète, en même temps, l’image de votre problème, vos émotions et vos sensations…

Commencez les mouvements de la première étape sur le diaphragme et l’estomac (en étant toujours connecté à ce paquet cadeau empoisonné par des émotions et des sensations fortes).

 

ET, A CE MOMENT :

OBSERVEZ JUSTE CE QUI SE PASSE SANS CHERCHER A VOIR OU
COMPRENDRE QUOI QUE CE SOIT.

Ceci est :

L’attitude de l’observateur.

L'attitude de l'observateur est la clef pour se libérer de nos souffrances

En fait, vous avez juste 3 choses à faire :

Observez, observez et observez ! Winking smile

L’Observation est le Maître MOT dans beaucoup de pratiques. Et ceci n’est pas dû au hasard, mais au fait qu’elles ont leur source principale dans les courants de la pensée orientale, entre le yoga et la méditation en passant par toutes les différentes approches du
bouddhisme.

L’attitude de l’Observateur est une position indispensable et obligatoire pour arriver au changement.

Cette attitude nous permet de voir clairement les choses.

Et comment changer quelque chose lorsqu’on ne le voit pas ?

La suite du traitement du problème dans cette étape 4.

 

Une fois que vous avez laissé une première impression, sensation ou vision venir à vous lors des Mouvements Corporels sur votre diaphragme (voir étape 1), vous notez intérieurement ce qui vous est apparu et vous renouvelez une nouvelle fois les mouvements corporels.

De deux choses l’une :

– soit des choses vous apparaissent progressivement et les sensations de la phobie s’apaisent,

– soit, les émotions se renforcent et là, pas de panique, cela est normal. Il faut juste avoir confiance et poursuivre jusqu’à ce que les choses s’inversent pour finir par s’apaiser.

 

Vers une évolution positive…

Se libérer est un mouvement de la vie même

 

Il est une chose vraiment importante que malheureusement on ne dit pas en psychologie c’est que le processus naturel de traitement interne se poursuit et évolue toujours dans un sens positif, TOUJOURS…

On n’en parle pas, pour plusieurs raisons :

– soit les psys ne connaissent pas ce processus. Il faut dire que cela ne colle pas avec la vision de la psychanalyse qui oriente sa vision sur la libération libidinale et la pathologie. Historiquement la psychanalyse et la psychologie se sont focalisées sur les pathologies, les problèmes et n’ont jamais orienté leur vision des situations humaines sur un axe positif, et cela jusqu’à récemment.

– soit, c’est un argument non validé scientifiquement, mis à part statistiquement. On validerait alors un postulat de base que tout processus du vivant tend à s’orienter vers la vie. Oui, ce n’est pas très scientifique ça comme regard. Par contre, cela est un argument dans une vision humaine et sacrée de la vie. Finalement, c’est un argument spirituel. Vous comprenez mieux pourquoi les écoles de psys sont prudentes avec cet argument. Elles ont peur de passer pour des sectes. Alors certaines le disent, mais sans le dire vraiment.

Et pourtant, le processus invariant du vivant tente de nous orienter vers la vie et non vers sa destruction.

 

Quand s’arrêter lors de la pratique ?

 

Continuez alternativement les Mouvements Corporels. Cela va permettre de faire remonter ce qui vous vient, juste ce qui vient et toujours sans chercher quoi que ce soit.

Et si rien ne vient, et bien rien ne vient. Ce n’est pas dramatique, et cela pour une seule raison : en réalité, on n’attend rien de précis.

Pardon, on n’attend en fait rien du tout, dans le sens d’attendre quelque chose de préconçu ou qui devrait hypothétiquement arriver.

 

Se libérer c'est juste acceuillir ce qui vient

 

Le but du jeu, je vous le rappelle, c’est d’observer ce qui vient. 

Et donc, on observe que bientôt, vous allez voir tout s’apaiser sans avoir attendu quoi que ce soit.

Justement pour cette raison.

Plus vous attendrez quelque chose de précis, plus vous allez bloquer votre mental sur ce quelque chose de précis, et tout simplement VOUS BLOQUER tout court dans votre processus intérieur.

Donc, on s’arrête simplement lorsque l’on se sent mieux, TOUT SIMPLEMENT.

Bien, je crois que c’est maintenant à vous de jouer et de profiter de cette technique.

Si jamais vous avez des questions, laissez-moi un commentaire.

Et si jamais, votre situation est vraiment complexe et inextricable, alors cela signifie qu’il vous faut de l’aide extérieure. Je vous invite alors à faire appel à un professionnel ou encore à me demander une séance “on line” si vous le souhaitez. Dans ce cas, si vous voulez une séance individuelle, contactez-moi.

Dans tous les cas : BONNE PRATIQUE !

Et à très bientôt pour la suite où je vous proposerai une variante sur un problème et non seulement sur une phobie…

 

Amicalement,

Patrice HUET